Méno-Break Dance !

5 mars 2011

A15-3 01 squelette-humain-physiologique-phil-sur-support-suComme tu le sais, Lecteur, l’une de mes galères les plus pénibles concerne ma santé. En effet, je suis atteinte d’endométriose de type IV (donc très sévère), ce qui a été détecté très récemment. Des super réjouissances m’attendent dans les mois à venir (ce qui nous promet de franches rigolades sur ce blog).

La première du lot date de ce matin ! Aujourd’hui, moi Pasd’Bol, jeune femme de 33 ans, suis enfin…ménopausée !! Non ce n’est pas une blague, une vue de l’esprit, c’est une réalité. Je pense que toutes les femmes ont un jour dit « vivement la ménopause » ! Un conseil, ne le souhaitez pas trop fort, ça pourrait bien vous arriver plus tôt que vous ne le pensez !

 

On se rassure, il s’agit d’une ménopause artificielle, totalement réversible, qui va durer 3 mois et doit préparer mon corps à l’opération de la mort qui tue qui aura lieu en juin. On se rassure donc…n’empêche ça fiche un sacré coup au moral ! Ménopausée à 30 ans…j’aurais décidément tout fait avant les autres !

Il y a une bonne nouvelle à tout ça ! Mes douleurs chroniques devraient définitivement disparaître avant quelques jours. Fini les malaises aux toilettes, les insomnies à pleurer et à ne plus pouvoir rester dans une même position, la position ver de terre se tordant sur le canapé…d’ailleurs j’ai si mal que si on m’avait dit là maintenant tout de suite qu’il fallait détruire mon utérus pour que ça s’arrête, j’aurais moi-même fourni l’essence et le briquet !

 

Comme je vous le disais, ce matin je suis allée cher une infirmière recevoir mon injection de Decapeptyl, un peu angoissée je l’avoue tant par l’idée de la ménopause artificielle que par la piqûre intra-musculaire. Sympa, elle me met à l’aise et prépare le produit pendant que je lui raconte ma peur des prises de sang et mon amour des vaccins (oui je suis tordue et alors ? on a tous un vice !). On taille la bavette lorsque soudain…crac ! l’aiguille casse et l’un des deux produits gicle partout !! Sachant que le Decapeptyl m’a coûté 395 ? la veille chez le pharmacien, imaginez mon rythme cardiaque !!!

 

Là, je sais ce que vous pensez, « elle est bien gentille Pasd’Bol mais elle en rajoute, c’est pas possible d’avoir une poisse pareille ». Ben même pas ! Tout est vrai, juré, craché, croix de bois, croix de fer, si je mens je vais chez ma mère !

 

En pleine panique (je commence à manquer d’air en songeant à ma facture), l’infirmière me rassure. Eh oui ! Le produit qui a giclé n’est que le solvant qui doit dissoudre la poudre du médoc, et bonne nouvelle, elle a le même en stock. D’un coup je souffle. Finalement (oui mon histoire commence à devenir longue), elle a piqué dans la fesse gauche et j’ai rien senti ! Et avec ma carte vitale, j’ai rien payé. La chaaance !

 

Pour terminer, voici la liste des effets qui m’attendent prochainement jusqu’à mon opération :

  • bouffées de chaleur
  • troubles de l’humeur
  • nervosité
  • dépression
  • émotivité aigue
  • prise de poids
  • palpitations
  • vertiges
  • troubles du sommeil
  • douleurs articulaires et musculaires
  • pertes de mémoire
  • anxiété
  • vieillissement cutané
  • pilosité
  • ostéoporose…

 

S’il est vrai que ce qui ne nous tue pas, nous rend plus fort, en cas de conflit nucléaire je serai probablement la seule survivante avec les cafards…

 

Rendez-vous sur Hellocoton !
  • memoire musculaire breakdance
  • ménopause artificielle decapeptyl