Moi, je veux mourir sur scène…

janvier 23, 2013 dans Quotidien

VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 0.0/5 (0 votes cast)

theatral-suspects.jpgOui, Lecteur, j’écoute du Beethoven entre deux morceaux de Dalida ! Et si tu es sage, je te chanterai du Gotainer (les soirées karaokés – Youki n’ont aucun secret pour moi).

 

On pourrait croire qu’entre ma recherche d’emploi, les gratte-gratte aux et le blog, j’ai abdiqué toute vie sociale. Que nenni, des fois je vois des gens ! Même que je me déplace dans des lieux dédiés où tu côtoies de parfaits inconnus. Et parfois, il arrive exceptionnellement que je débarque en plein milieu d’un crime…

 

Lundi soir donc, une amie m’a invitée au théâtre (c’est un peu l’avantage d’être pauvre et sympathique, il y a forcément quelqu’un qui aura pitié et vous invitera quelque part) pour un spectacle d’improvisation. Je l’avoue, je ne connaissais rien à l’impro mais le pitch donnait sacrément envie :

 

4 suspects, un détective, découvrez le coupable !

… Tous coupables d'en rire !
Pour se blanchir, pas d'alibi sous la main…
Une seule solution : improviser !
A vous de les faire parler !

Le spectacle d’impro qui vous changera de Derrick et Colombo !

 

Inutile de vous dire que j’ai passé une soirée formidable (ah bah si, tiens, je l’ai dit) et franchement désopilante ! L’idée est simple. Un crime a été commis, 4 suspects (un peu barrés) sont sur la sellette d’un inspecteur complètement déjanté et sont tenus d’improviser en fonction d’un thème imposé choisi par le public.

 

En effet, et ça c’est génial, le public participe à sa façon au spectacle. Chaque personne est ainsi invitée à déposer un petit papier avec un thème, si possible le plus tordu qui soit. Pendant le show, les papiers sont tirés au hasard, leurs auteurs peuvent être amenés à interagir avec l’inspecteur fou, et les suspects doivent improviser fissa selon un genre imposé (à deux, à reculons, en flash back,  conceptuel…). Je dois dire que l’impro DVD de L’Attaque du Moomin Géant restera probablement dans les annales !

 

Au final, une personne du public choisit le coupable qui doit sortir de la salle, pendant que deux autres spectateurs décident du lieu et de l’arme de crime. S’en suit une dernière impro pour conclure l’histoire, dans laquelle le coupable doit deviner où et comment il a commis son meurtre… sans savoir à l’avance qui a été la victime désignée ! Et toujours sur un thème sorti tout droit de l’imagination du public. Je dois dire que terminer sur « violeur de poules » amène un piquant certain.

 

Pourquoi j’en parle (comme ça, gratos) ? Parce que c’était vraiment génial, pardi ! En plus, rien n’interdit d’y retourner aussi souvent qu’on le souhaite car, vous l’avez compris, il s’agit forcément d’un spectable différent à chaque fois. Les acteurs tournent, l’inspecteur change et, évidemment, les thèmes définis par le public ne sont jamais les mêmes. La seule chose qui ne change pas ? Le rire et le des spectateurs ! Pas dit que je n’y retourne pas…

 

Je ne saurais que trop vous encourager à aller voir Theatral Suspects de la troupe Zarbi et Orbi (5 ans que ça dure), tous les lundis à 19h45 au Théâtre Trévise (14, rue Trévise dans le 9ème). Un grand moment de rigolade.


Pour plus d’infos, voici la page Facebook du spectacle ainsi que le site (vous connaissez le principe, on est gentil, on clique sur les liens).

 

 

Et maintenant, chantez avec moi « Les Moomins c’est dangereux »… ah c’est vrai, vous n’y étiez pas ! Vous avez vraiment raté un truc !

 

moomins.JPG

Rendez-vous sur Hellocoton !