Monte le son !

14 novembre 2013

musiqueLa musique adoucit les mœurs parait-il. C’est probablement vrai. En ce qui me concerne, c’est une forme d’oxygène. Il ne se passe pas un jour sans que j’écoute quelque chose que ce soit dans le métro, pendant ma pause, ou même chez moi pour me reposer (je sais, entre la lecture, l’écriture, les séries, les films et ma vie sociale, j’ai beaucoup de trucs vitaux pour une simple journée de 24h…et pourtant oui, je fais tout ça et je trouve encore le temps de dormir). Pourquoi cet amour de la musique (je suis sûre que les chercheurs ont a un tas d’études sur le sujet) ? Pour ma part (je ne parle jamais pour les autres…et puis quels autres ? C’est mon blog à moi ici !) parce que j’ai un univers intérieur assez riche (même si, vu de l’extérieur, je raconte une tonne de conneries à la minute, mais je me suis déjà expliquée là-dessus dans le dernier article). La musique est donc un des types d’évasion que je possède et qui met souvent en avant l’une de mes facettes en fonction de l’humeur du jour (comme tout le monde me direz-vous).

Mais chez moi, c’est en général assez intense…D’ailleurs, la question est de savoir si écouter de la musique à l’instant T vient enrichir mon univers onirique ou, au contraire, l’influence de manière active ? J’explique. Souvent on se sent d’humeur pour tel ou tel genre, pour peu qu’on soit éclectique (ce qui est mon cas, comme en lecture, séries, films…) Dans mon cas, la musique va généralement déterminer l’humeur. Je suis une éponge (appelez-moi Bob). J’imagine également que c’est une des raisons de mon addiction au son, pour éviter d’absorber les émotions des personnes qui m’entourent (ça te surprend, avoue Lecteur, de me savoir si empathique !) Exemple, je suis très très fan de Prodigy, mais cela a des effets curieux sur ma personne quel que fut mon état d’esprit initial. Un coup de Prodigy (marche aussi avec Rage Against the Machine), et je me transforme en berserker. Ce n’est donc pas le moment de me dire que mon père a volé toutes les étoiles du ciel pour les mettre dans mes yeux sous peine de se retrouver avec les yeux crevés. Je suis très calme au naturel, mais passez moi-ça et j’ai des envies de sang (et pas du mien, je m’aime trop pour me faire du mal).

Heureusement, il y a des sons qui m’apaisent. Mieux qui me reconnectent avec mon moi profond, où je me transforme en Bisounours aimant avec des rêves plein la tête. Satie, Mozart, Enya, Moby, Air ou ce bon vieux trip hop de Bristol type Massive Attack, Portishead ou Tricky envolent mon âme dans des contrées connues de moi seule. Vous voulez me voir douce et câline ? Vous savez quoi mettre.

Bien sûr, il y a la musique qui me booste, qui m’est réellement nécessaire et pas seulement par période. A moi les Beastie Boys, Bowie, Les Clash, Arcade Fire, The Hives, BNRS, Massimo Park, Nine Inch Nails, Radiohead, Kasabian…bref, je suis très rock comme fille ! Et il se passe quoi quand j’écoute tout ça ? C’est simple, je danse comme une conne dans le métro et les gens me regardent bizarrement. Si si, même à 8h du matin. Ben oui quoi, faut que ça bouge, que ça pulse !

Il y a aussi la loooove musique (deux fois plus efficace après trois verres de Bordeaux, que ça soit dit). Les classiques comme Chris Isaak ou Patti LaBelle, Donna Summer, Beethoven, U2, de la soul de la soul de la soul mais, plus étonnant, une chanson de Bourvil est également très efficace (sauras-tu trouver laquelle Lecteur). Très risquée l’association musique et vin, très (même après Breath de Prodigy).

Bon, je ne vous fais pas toute la liste car j’écoute vraiment beaucoup de choses (vous ai-je dit mon amour pour Sacrebleu de Dimitri from Paris ?) et dans plus de styles que ça (en ce moment j’écoute du Fréhel, c’est vous dire).

Pourquoi je vous raconte ça (parce que, dans le fond, on s’en fout un peu non) ? Lolita, ma coloc, chante beaucoup, beaucoup. Un vieil héritage du temps où elle animait les mariages et les bals musette. Depuis quelques semaines, elle est à fond chanson française. En boucle (non stop) : l’Hymne à l’Amour et Ne me Quitte Pas…

Comment vous dire…

Allez savoir pourquoi, j’ai comme une légère envie de me pendre…

Et toi Lecteur, quoi t’écoute ?

Rendez-vous sur Hellocoton !
  • image musique 5eme
  • La musique adoucit les moeurs
  • page de garde pour cahier de musique
  • chanson monte le son pause pas trop question
  • photo musique
  • page de garde musique 5eme
  • page de garde de musique 5eme
  • page de garde cahier anglais
  • page de garde
  • musiqu