A nos actes manqués

26 décembre 2013

oupsJ’avoue, je suis en plein revival musique pourrie. Quel sera le prochain titre ? Toute première fois ? Papayou ? Qui peut le dire ! Le mieux est d’attendre que ça me passe…

Bon, nul ou pas, mon titre a quand même un sens (eh ouais). Car la vie n’est en fait qu’une succession d’actes ratés (je ne parle pas au sens psychologique du terme) avec, parfois, quelques uns de réussis (il en faut). Bizarrement, si l’on est dans l’ensemble capable d’assumer ses choix malgré les échecs, il en va tout autrement des regrets de ce qui aurait pu et n’a pas eu lieu. Commence alors une sorte de deuil (long) sur l’air de « J’aurais dû, c’est ma faute, mais pourquoi n’ai-je rien fait quand je le pouvais ? ».

Il peut s’agir d’un truc anodin comme lorsqu’on a la bonne réplique…des heures voire des jours après. En général, on déplore d’avoir manqué l’occasion d’être la reine de la fête et l’on a bien envie de se mettre une baffe après coup. Mais cela peut-être plus dramatique comme rater une opportunité professionnelle (là on met très longtemps à s’en remettre), sauver son couple quand il était temps (je vous rassure, on fait vraiment son deuil de tout un jour), ne pas avoir osé (s’imposer, être sincère, se battre, révéler un fait majeur, mentir ou même se taire…). Oui, certains de nos actes manqués peuvent avoir des conséquences durables sur notre vie et c’est d’autant plus délicat que l’on ne peut s’en prendre qu’à soi. Je ne sais pas vous, mais il y a des tas de choses que je regrette. De ne pas avoir pu voir des gens qui ont depuis disparus, par manque de temps, par flemme, de ne pas avoir répondu certains messages et d’avoir laissé couler, de ne pas avoir profité de mon adolescence, de ne pas m’être servi d’un grand moment de calme pour assurer mes arrières et avancer dans ma vie, ou même de répondre à des textos sur le mode humour alors que le fond était important au lieu de dire vraiment le fond de ma pensée, sincèrement.

C’est triste à dire, mais c’est souvent la peur qui nous bloque. Car au final, qu’est-ce qui est pire : oser et se planter, avec la certitude qu’on a vécu quelque chose, ou ne rien faire du tout, manquer sa chance (aussi infime soit-elle à la base) et le regretter amèrement ? On est bien dans la thématique « Mieux vaut vivre avec des remords que des regrets » (bon, ok, il ne faut pas faire tout et n’importe quoi pour autant).

Récemment, on m’a demandé si j’avais regretté d’avoir manqué ma chance avec M.Tabac ? Ma réponse fut sans appel, non. Car dans le fond, on sait très bien ce qui est futile et ce qui est vraiment important. On sait faire la part des choses et un léger coup de cœur pour occuper l’esprit (et essayer d’oublier) n’est pas à ranger dans la deuxième catégorie. Si on ne regrette pas, c’est que ça ne comptait pas, point. Alors que je m’en veux encore d’avoir pris à la légère un texto envoyé un soir de beuverie qui au final disait bien des choses. Ou encore de donner une réponse moyennement drôle et un peu sèche à un commentaire alors que ma pensée était tout autre. Ou pire, poser une question au bon moment plutôt que de partir comme si de rien n’était. Le problème des actes manqués, c’est qu’une fois que c’est passé, ben c’est passé. Impossible de revenir en arrière sous peine de s’enfoncer encore plus (et là on tombe dans le pathétique, inutile de courir après le temps qui court, on y perd à chaque fois).

Au final que nous reste-t-il ? Apprendre de ses erreurs et avancer jusqu’à la prochaine ? Attendre une occasion pour rétablir enfin la balance ? Oser malgré tout ? Je dois dire que je n’ai pas la réponse et je pense que nous aurons tous encore une tonne d’actes manqués avant la fin (la mort est un acte réussi toujours définitif même quand on n’est pas d’accord…j’aime terminer par une note gaie et légère, Lecteur).

Conclusion, le seul truc à se dire, c’est que coupable (oui quand même) ou pas (si si), ce qui ne devait pas se faire ne s’est pas fait, que la chance compte aussi pour beaucoup et qu’on n’y peut pas grand chose (ou si peu).

En fait, la vie n’est qu’une question de timing !

Rendez-vous sur Hellocoton !
  • rater opportunité regret professionnelle