Ode à M. Tabac

14 octobre 2013

ode

C’était une journée morne

Au travail tout pourri que je me cogne.

C’était en juillet ou en août,

En tout cas tu y étais, là-dessus je n’ai aucun doute.

J’accompagnais John mon collègue

Qui m’a fait remarquer que tu n’étais pas bègue…

Mais que j’étais miro,

En effet, il faut le dire, tu es beau !

Depuis, je ne sais plus que faire,

John me pousse à te proposer un verre,

En vain…

On verra bien demain.

Il me dit tout le temps « Lance-toi, M. Tabac il est trop cool !

Invite-le à boire une bière, et ensuite tu le saoules ! »

Las, je n’ose,

A la vodka, le fouet et mes délires se limite ma prose.

Je pense à toi souvent, c’est d’un triste,

Malgré mes talents de stalkeuse, je ne puis trouver ta piste.

Il y a bien sûr d’autres poissons dans l’eau,

Mais je suis obsessionnelle, je sais, c’est pas beau.

Ma consommation de timbres à augmenté,

Ma timidité aussi, c’est vraiment abusé…

M. Tabac, tu es tellement sexy,

Remarque un peu que j’existe, je te prie.

Au moins, je te fais rire,

Cette situation idiote pourrait être pire.

Mais un jour il faudra bien bordel,

Que je sache enfin comment tu t’appelles !

C’était la minute poésie, merci !

Message personnel : tu es un jeune buraliste en lisière Est de Paris ? Contacte-moi !

Rendez-vous sur Hellocoton !