On se dit tout ?

9 avril 2014

tout direIl y a un truc sympa avec Internet : tout est immédiat, facile, simple et fun. Il y a un truc moins sympa avec Internet : on oublie vite que nous ne sommes pas des algorithmes mais des êtres doués de raison et de sentiments (spéciale cacedédi à Jane Austen au passage, Jane, si tu me lis…) Bref, on s’y perd vite et on ne réalise pas toujours qu’on s’adresse à des personnes réelles derrière un écran et non des robots.

Tu le sens venir gros comme une maison, Lecteur, ça va parler AUM. Sauf que le propos est valable sur l’ensemble du Net : forums, blogs, réseaux sociaux…le Web ne fonctionne que parce qu’il y a interaction avec de vrais gens. Le souci, c’est que parfois ça peut jouer le rôle de révélateur de personnalité, surtout pour les plus timides, qu’on ose plus facilement tout et n’importe quoi, parfois juste pour rigoler, en pensant que le virtuel est sans conséquence. On peut oublier toute pudeur, toute courtoisie, toute prudence ou toute estime de l’autre. Je pense donc je suis n’a jamais été si faux.

Évidemment, je le vois en permanence sur AUM (ou tout site de rencontres) mais je le constate depuis 1998 (mes début dans la toile magique). Ce qui est culotté de ma part d’en faire un article vu que je tiens un blog où je raconte ma vie (mais je ne suis pas à une contradiction près). J’en profite aussi pour dire que je ne dénonce pas tous les échanges AUM, je me suis même fait un tas de potes sympas avec qui c’était toujours chouette de discuter. Mais il y a les autres…

Premier cas de figure, le mec qui te déballe son CV passé le premier bonjour échangé. Un inconnu te parle, puis te raconte toute sa vie et tous les aspects de sa personnalité (enfin les meilleurs morceaux, le but étant de se vendre). Le connais-tu mieux pour autant ? Non car tu ne l’as jamais vu, il reste un inconnu qui t’a déballé toute sa vie, c’est tout. Je conçois qu’aborder les gens est très difficile et que le virtuel permet de se dévoiler plus aisément. Néanmoins, vous imaginez-vous parler à une personne en soirée, puis lui faire le récit de toute votre existence sans qu’elle l’ait demandé par ailleurs ? Est-ce que ça ne vous semblerait pas bizarre ? Plus bizarre encore quand vous comprenez que l’autre en face attend que vous en fassiez autant dès le 2ème message. Ou qui vous demande (on est d’accord, vous n’avez dit que « bonjour ») comment s’est passée votre journée ou ce que vous avez fait (voire ce que vous avez mangé). Même vos amis proches ne le feraient pas tant c’est intrusif. Mais Internet, c’est cool, on est tous copains et on peut tout demander (« Et sinon, tu portes quoi au moment où je te parle ? »). Au delà du fait que c’est un poil agressif même si ça ne part pas d’une mauvaise attention (« Parle-moi de toi, je veux absolument tout savoir »), c’est un mauvais calcul. Comment peut-on avoir envie de découvrir quelqu’un qui dès le premier mot met son âme en slip devant vous (et le fait probablement avec toutes les personnes du site) ? Où est la magie de la rencontre, à part se dire « Alors je suis comme ça, il ou elle est comme ça, sur le papier ça colle nickel car ça rentre dans toutes les cases, hop je n’ai pas perdu de temps et en 5mn je sais que nous sommes faits l’un pour l’autre » ? L’immédiat c’est moche parfois…Ou comment créer une intimité factice en quelques secondes pour se caser au plus vite, soit une nouvelle forme de consommer l’amour. Mais comme ce n’est pas mon sens de l’échange, du coup les hommes s’ennuient vite (et se lassent fort heureusement).

Autre cas et non des moindres, sur Internet, on est connectés 24h/24. On est donc toujours dispo pour l’autre. La mauvaise habitude du tchat j’imagine. Pire que le téléphone, si on te sonne, tu dois être là, aussi prête qu’un scout ! Peu importe que les écrits restent, que tu as le droit de répondre un peu quand tu le sens ou quand tu peux, tu dois être là c’est tout. Attends, si tu es sur un site de rencontres, c’est que tu n’as que ça à faire et que tu ne vis que dans l’attente qu’un mâle te parle, tu devrais déjà être contente qu’il le fasse. D’où la multiplication des « T’es là ? », « Tu fais quoi ? » ou « C’est pas en mettant 3 jours à me répondre que tu vas rencontrer quelqu’un connasse, y a des nanas qui ne demandent que ça ! ». Ou comment confondre site de rencontres et harem virtuel, le Net devient un lieu de fantasmes où le mec est un roi tout puissant qui décide quelle nana chanceuse fera l’objet de son attention à l’instant T (ceci dit, je pense que c’est certainement la même côté filles). Je claque des doigts, tu dois donc accourir car si je suis dispo là maintenant tout de suite, tu l’es forcément aussi pour entendre mon grand déballage (je suis, je suis et toi tu es tu es ?) Pire quand ils veulent te voir, parfois au bout de 5mn de parlotte. Ce qui rappelle les mecs qui te draguent dans le métro « Hey mademoiselle, ça te dit un verre ? », on ne sait jamais, sur un malentendu hein…Mais ça finit souvent pareil « Connasse, de toute façon t’es moche et j’ai un tas de nanas qui ne demandent que ça ». C’est juste que ça arrive plus souvent sur le Net (ça vous apprendra à parler aux inconnus et de ne pas suivre les recommandations de votre mère quand vous étiez petite). AUM ou une façon rapide et sympa qu’ont quelques uns de ne plus voir la personne libre et autonome que vous êtes mais une poupée gonflable en libre service (ce qui est assez gonflé et toujours gonflant).

Enfin, il y a le cas de révélateur de personnalité. Il y a des choses qu’on ne se permettrait pas en vrai mais qui semblent tellement facile dans la matrice. Comme agresser une nana qui dit que non, elle n’a pas envie de te voir, de te filer son tel, qu’elle n’est pas intéressée, qu’elle n’a pas envie de te raconter toute sa vie, où elle travaille ou même chez quels amis elle sort ce soir (véridique). Ou l’insulter parce que dire non est un crime de lèse-majesté alors qu’elle-même est restée très correcte et polie. Pourquoi révélateur ? Parce que ça traduit un certain d’esprit dans le fond, parce que même si on n’ose pas en vrai, quelque part on pense un peu comme ça quand même. Que finalement, c’est un peu comme tous ces types qui se disent qu’une nana qui se balade en mini-jupe a écrit salope sur son front, qu’une célibataire est synonyme de chaudasse et qu’une fille qui vit sa sexualité comme elle l’entend n’attend qu’eux parce que leur pénis est tout puissant. Respect, quelle idée superflue, on est sur le Net après tout ! Connaissance de l’autre ? Inutile, qu’elle déballe sa vie et hop, en avant la culotte ! Ce qui n’étonne pas d’un type qui commence l’échange par « Tu baises ? » (et ils sont souvent plus respectueux qu’on ne le croit), devient vraiment flippant de la part de quelqu’un qui se dit timide, discret, gentil et sensible. Si ces personnes avaient une fille (dans certains cas je prône la stérilisation forcée d’ailleurs), trouveraient-ils normal qu’un total étranger lui demande son numéro en 2 secondes, tous les détails de sa vie, de prendre un verre sans se soucier de comment elle s’appelle puis se permettent de la traiter de tous les noms ? J’ai comme un doute. Mais c’est sur le Net, ça ne compte pas, c’est comme un jeu en fait.

Perso, je vis le virtuel comme la vraie vie, je reste moi, je ne joue pas de jeu, je dis ce que je pense tout en sachant me contrôler et je fais tourner 7 fois mon doigt sur la souris avant de cliquer. Parce que les écrits restent justement et qu’ils sont destinés à être lus par quelqu’un (enfin, un machin qui pense).

Bon, je réalise que j’ai vachement dérivé là…

Sinon, j’ai repris le régime ! C’est passionnant non ?

Accessoirement, vous pouvez voter pour moi ici…

Tribway

Rendez-vous sur Hellocoton !
  • je de demande si on aum