Péché capital

6 mai 2012

l-envie.jpgIl suffit que je me penche sur les failles humaines pour je découvre une poutre dans mon oeil (j’ai l’oeil gros). Je pars sur un péché véniel et je me retrouve à scruter un péché capital…pour le Paradis, c’est foutu !

 

C’est dit, c’est officiel, je souffre d’envie ! D’un autre côté, vu comme je détaille avec mon regard laser n’importe quelle nana un peu bien gaulée (pour ensuite lui trouver tous les défauts de la terre), je m’en doutais un peu.

 

Attention hein, je ne parle pas d’avoir des envies ou d’avoir envie d’être quelqu’un d’autre. Sinon l’Enfer serait rempli de nanas qui sont restées plus de 5 mn devant la vitrine d’une pâtisserie. Mais bien d’envier une autre personne (en général, c’est également suivi par un autre péché, non répertorié par la Bible celui-là, la putasserie).

 

Bien sûr, vous allez me dire qu’il est normal d’envier le corps d’une nana de 20 ans, nombril à l’air, quand on a pris 30kg à cause du chômage et des médocs hardcore. Certes. Mais c’est tellement banal et évident que je me pardonne et vais vous parler d’autre chose.

 

Comme je vous l’avais dit, il y a quelque temps (mois/semaines/jours, y a un moment quoi), mon coeur s’est soudainement rappelé à mon existence alors même que j’émettais des doutes sur sa réalité. Seulement voilà, nonobstant le souci prise de poids monstrueuse/estime de soi merdique, il s’avérait que le charmant jeune homme était pris et, pire, parfaitement heureux (pour une fois que j’ai la preuve que c’est possible, fallait que ça soit pile celui qui m’intéresse). D’ailleurs, message personnel à tous mes amis : je ne parle pas de vous et vous souhaite tout le bonheur du monde, je n’ai pas eu de prise de conscience soudaine vous concernant, vous pouvez souffler (un ami est par essence complètement assexué).

 

Evidemment, je suis une fille bien (hum) et je suis pour la paix des ménages. Et je ne brise pas les couples. MAIS POURQUOI LUI JUSTEMENT BORDEL ?

 

Ok, il suffit de passer à autre chose allez-vous me dire. Et, de fait, c’est aussi ce que je me dis. Sauf que…pour le moment ça ne passe pas des masses. Bon, je ne suis pas éperdue d’amour hein (je ne pousse pas le masochisme à ce point), mais on va dire que ça reste stable et que le frémissement…continue de frémir. Ca m’ennuie.

 

Et l’envie dans tout ça ? C’est moche…Depuis, je guette une évolution. C’est vrai quoi, une rupture peut si vite arriver, qui peut affirmer qu’un couple est pleinement heureux (à part lui qui semble assez affirmatif là-dessus). On se calme quand même, je ne fais rien, mais vraiment rien (je suis une affreuse envieuse, mais j’ai quand même des principes). Ce qui ne m’empêche pas de guetter la proie comme un vautour qui suit un convoi de pionniers en plein désert d’Arizona. Quand je vous disait que c’était moche… C’est vrai quoi, comment peut-on souhaiter que le couple d’un mec parfaitement heureux se casse la gueule juste pour espérer entrer en scène. Ouuuh la vilaine !

 

Non seulement je suis célibataire, mais en plus pour ma canonisation future c’est mal barré !

Rendez-vous sur Hellocoton !