Péché véniel

3 mai 2012

mensonge2.jpgD'après la Bible, il y a les péchés capitaux et il y a les autres?les péchés véniels (bon, il y a aussi les bonnes intentions, mais comme elles pavent l'enfer?et puis la vertu, mais allez savoir où ça s'achète !)

 

La différence ? Le péché capital te damne pour l'éternité, tandis que le péché véniel se rattrape avec 2 pater et 3 avé.

 

Personnellement,  je ne vois pas en quoi s'envoyer en l'air dans une baignoire pleine de gelée à la fraise en matant Cendrillon (plusieurs péchés se cachent dans cette image, sauras-tu retrouver lesquels Lecteur ?) est plus criminel que de laisser votre copine Gudule sortir en micro short à paillettes en affirmant qu'elle sera sublime à sa réunion professionnelle.

 

On est tous d'accord, mentir c'est pas bien?n'empêche on le fait tous à un moment ou à un autre, quitte à se trouver des tas d'excuses pour se donner bonne conscience. Bon après, tout dépend où l'on place la barre du mensonge et de l'arrangement avec la vérité.

 

Je vous le confesse, je ne suis pas différente des autres (hormis mon ego démesuré). Je vous arrête de suite, je sais ce que vous vous dites (j'ai des dons de télépathie, j'envisage de me vendre à un cirque) « ça y est, le voile est enfin levé. Toute ce que raconte Pasd'Bol c'est du pipeau ! Quelle honte ! Amenez le goudron et les plumes ! ». Vous auriez tout faux les gens. Je le déplore d'ailleurs, je préfèrerais, et de loin, inventer tous mes articles depuis un an. Ca serait une belle preuve d'imagination et de vie basique et ennuyeuse (oui, la vie basique et ennuyeuse est devenue un nouveau genre d'idéal).

 

Non, ce que je veux dire, c'est que, comme tout le monde, je peux mentir par facilité. Facilité pour ne pas décevoir et pour ne pas se prendre la tête. Bien sûr, et même si je le fais divinement bien (je ne suis pas dans la communication pour rien), je n'aime pas ça et j'évite le plus possible. Je suis même assez connue de mes proches pour ma franchise assez brutale. Mais bon, il est assez difficile de dire autre chose que « il est trop mignon » quand on vous présente le croisement d'un Schtroumpf et de Quasimodo (message personnel à la Bavarde, ne deviens pas parano, j'étais sincère pour ton neveu).

 

Evidemment, on peut tourner les choses « Bien sûr que cette mini robe en simili cuir est sublime, mais je pense que le pyjama en pilou met bien plus tes yeux en valeur ! Tu rayonnes en pilou, prends le pilou », « Non, il n'est pas pénible, le pauvre, il est fatigué et il a mangé trop de sucre, comme je comprends?Bon ben je vais y aller hein ! », « Je ne me permettrais pas de juger ton mec, tu es avec lui pour une bonne raison?mais c'est vrai que? »

 

D'un autre côté, si on était tous 100% honnêtes, ça serait la guerre, du sang et des larmes en permanence (ok, j'avoue que ça me ferait quand même bien marrer). Mais surtout, et c'est le pire?si on était toujours honnêtes, on ne pourrait plus putasser du tout ! Quelle vie cela serait ? où serait le fun ?

 

De toute façon, les gens sont-ils si naïfs qu'ils ignorent quand on leur dit la vérité ou qu'on essaye de leur faire plaisir ? Bon, sauf les bébés, ça reste un sujet tendu les bébés. Il doit y avoir une sorte de convention tacite qui veut qu'un bébé soit toujours beau, même si c'est faux. A moins que ça soit pour soutenir la mère. Après tout, elle en a bavé 9 mois, s'est tapé l'accouchement et va devoir gérer son ?uvre pendant 20 ans au moins. Lui dire que le résultat n'en valait pas la peine, n'est, en effet, peut-être pas du plus grand réconfort (sauf quand on travaille pour une compagnie de corde ou de congélateurs?l'humanité serait foutue !)

 

Finalement, on en revient à Lafontaine (ou Esope, au choix) « tout flatteur vit aux dépends de celui qui l'écoute », mais appliqué au mensonge.

 

La limite du mensonge et de la vérité se situe entre celui qui parle et celui qui veut bien l'écouter.

 

Je mangerais bien un fromage, tiens !

Rendez-vous sur Hellocoton !
  • mensonge veniel
  • le mensonge est il un péché véniel