Pôle Emploi m’a tuer

1 mars 2011

pole-emploi.jpg

Toi Chômeur qui me lis, tu sais qu’il y a peu, l’Etat français a créé une institution quasi satanique : Le Pôle Emploi !

Né de la fusion entre l’ANPE et les Assédics, cet organisme est censé faciliter la vie des gens sans travail mais plein de bonne volonté. Malgré les multiples sondages publiés par le Ministère du Travail qui affirment que nous sommes entre 60 et 80% à être satisfait de ses services, je crie au mensonge !!


L’inscription via Internet doit nous aider à gagner du temps…s’il n’y a pas eu de bugs, or le système est sans cesse en refonte (j’ai eu 6 bugs informatiques sur 1 an !) ; on a un seul contact le 3949 et bizarrement ils nous renvoient toujours vers l’agence car ils ne peuvent rien faire.Les allocations sont calculées on ne sait comment, ce n’est même plus expliqué, on reçoit un avis, point final. Mais surtout on est traité comme du bétail et plus comme des personnes en quête d’aide et d’humanité.

 

Bon, le but de ce blog n’est pas de créer la polémique ou de faire pleurer dans les chaumières, mais bien de vous relater mes différentes galères, histoire de montrer que parfois c’est tellement gros qu’on ne peut que se marrer (ou se pendre, mais là vous ne profiteriez plus de mes histoires, ça serait dommage, non ?)

 

Le top du top de mes galères, vous l’aurez compris, concerne mes aventures avec le Pôle Emploi. Le haut du panier, le pompon, la crème de la crème, le nirvana de la galère avec un G. Pourquoi ça ? C’est vrai, après tout, TOUS les chercheurs d’emploi connaissent des galères avec cette charmante institution, certains ne se voyant pas indemnisés avant plusieurs mois, se faisant bouler sans façon ou étant radiés sans raison, donc pourquoi est-ce que ma galère à moi, Pasd’ Bol, mérite tant d’attention ? Vous allez voir, cette galère vaut toute les autres réunies, car le Pôle Emploi ça sert aussi à faire rire dans les chaumières.

 

Voici l’histoire (longue…sorry). En 2009, j’ai eu la chance de faire un CDD dans une entreprise de Service Public dont le nom ne s’écrit sur le front de personne. Le CDD s’arrête, je me réinscris au Pôle Emploi, j’envoie tous les papiers qui vont bien et j’attends ma lettre de rejet car en tant qu’ancienne salariée du Service Public, c’est un autre organisme qui doit m’indemniser. Et finalement…le Pôle Emploi m’indemnise. Forcément, moi, Pasd’ Bol, comme une quiche, je trouve ça très bien et normal.

 

2010, enfin un nouveau CDD (oui Pasd’Bol aimerait bien se poser un jour, mais pas de bol hein !)…qui s’achève. Rebelote, direction Pôle Emploi. Là…j’attends et…j’attends encore ! Un mois passe (ça peut sembler long mais quand on connaît le Pôle Emploi on cultive la patience) et je décide d’appeler le 3949. La GC (Gentille Conseillère, marche aussi avec Gentiment Crétine) m’explique qu’en raison d’un bug informatique mon dossier n’est pas passé. Bon ok, ça arrive (surtout à moi, j’ai l’habitude, je suis Pasd’Bol je vous rappelle). 15 jours supplémentaires passent, et toujours rien. Là, ça commence sérieusement à me mettre en rogne ! Je rappelle. Une nouvelle GC m’explique que la personne précédente a créé un nouveau bug informatique en essayant de résoudre le premier !! ça peut sembler énorme, mais je m’inquiète toujours pas (fou non ?).

A partir d’octobre (je précise que je suis au chômage depuis le 1er août), je vais directement à mon agence. Sur place, la personne de l’accueil me dit qu’il y a un mémo dans mon dossier et qu’elle doit consulter un responsable. Quand elle revient, ma vie bascule.

En effet, elle m’explique en rigolant que le Pôle Emploi a fait une erreur de case en 2009, que je n’aurais pas dû être indemnisée, qu’ils ont bloqué mes allocations en attendant…que je les rembourse (c’est toujours plus facile sans argent je trouve !), que je dois voir avec l’organisme spécifique qui doit me payer comme il aurait dû le faire en 2009. Mais elle est contente de m’annoncer la bonne nouvelle, je cite « rassurez-vous, ce n’est pas de votre faute », super…

 

Je commence sérieusement à flipper là ! Bon j’appelle l’organisme (pas très aimable) et l’on m’explique que je dois fournir un tas de papier. Je fonce au Pôle Emploi pour parler au responsable de ce merdier qui me fournit certains papiers et me dit que comme c’est lui le responsable et pas moi, ben il va se démerder avec le Service Public.

 

Je souffle…trop tôt.

 

Une semaine passe et rien. Je retourne le voir et il m’explique qu’il n’arrive pas à les joindre et qu’il n’arrête pas d’appeler (je rappelle que j’ai dû lui fournir le numéro de téléphone, ce qu’il fallait dire, et que chaque fois que moi j’appelle je les ai au bout de deux sonneries…bizarre). J’attends une semaine supplémentaire et retourne le voir (là je me dis qu’il se fout franchement de ma gueule, soyons francs). Enfin, me dit-il, il a réussi à avoir le Cigap de Nancy (nommons-le) mais…ils ne veulent pas que le mec du Pôle Emploi leur faxe les documents pour aller plus vite, je dois les envoyer par courrier (la neige tombait c’était chouette). Sont vraiment cons au Cigap que je me dis (maintenant j’ai un gros doute). J’envoie tout ce que j’ai sauf la fameuse attestation employeur car le mec du Pôle Emploi m’a dit que ça mettrait du temps à venir des archives.

Décembre arrive ! Oui le temps file quand on s’amuse. J’envoie une missive désespérée au Cigap, car bien sûr, j’aime bien l’idée de continuer d’avoir un toit au dessus de ma tête ou même de manger de temps en temps. Une personne très sympa m’appelle, qui comprend mon problème et m’explique qu’il ne peut rien faire sans certains papiers du Pôle Emploi et l’attestation employeur originale, qu’il a appelé le 3949 pour faire envoyer un message à mon agence, qu’il me tient au courant et surtout me dire que ça peut se régler très vite.

 

Je vais à l’agence, le type est en vacances (le bol, ça fait 2 ans et demi que j’en ai pas eu, et non le chômage ne compte pas). Janvier, j’y vais de pied ferme et assez énervée. Il faut t’expliquer, lecteur, que j’ai régul
ièrement envoyé des mails au type du Pôle Emploi, avec toutes les informations et, notamment, le nom et les coordonnées de la personne du Cigap Nancy. Bref, j’y vais et j’envisage un massacre.

Bon, mon histoire est longue, mais vous allez adorer la chute ! Je lui réexplique le truc, qu’il me faut tous ces papiers dont l’attestation. Il me dit qu’il a lu aucun de mes mails (pas le temps !), que l’attestation est partie à la poubelle depuis bien longtemps (ravie de l’apprendre) et que le Cigap n’a qu’à se démerder, lui il en a marre de cette histoire (sans blague). Je lui demande comment je peux faire, car je touche 0 ? depuis août et que je dois vivre, que c’est leur faute, qu’ils devaient résoudre ce souci. C’est là qu’il m’a sorti cette phrase maginfique (ma nouvelle maxime) « j’ai pas que ça à foutre, moi j’ai un boulot », dit par un mec du Pôle Emploi ça ne manque pas de piquant. A quand l’infirmière qui répond au tétraplégique « pas de bras, pas de chocolat » ??


Depuis, j’ai envoyé plusieurs courriers à la direction de l’agence…et rien de rien. La galère absolue. J’envisage de dynamiter le site mais ça serait pas sympa pour ceux qui bossent vraiment.

 

Je n’ai qu’une chose à dire pour finir…Merci Pôle Emploi (quand je serai grande je veux faire ça comme travail !)

 

Bien-sûr y a un côté 12 Travaux d’Astérix et y a vraiment de quoi finir givrée…sauf qu’à la fin je doute d’avoir un sanglier à manger…ah tiens c’est vrai ça, j’ai des chats !!!

Rendez-vous sur Hellocoton !
  • CIGAP Nancy
  • cigap nancy avis chomage
  • galere pole emploi
  • internet pole emploi galère
  • quel delai pour toucher mon chômage a la sigap