Que faire quand on s’ennuie au travail ?

ennuiJe sais ce que vous allez me répondre : on va sur Internet. Ok, ça je sais faire. Bien sûr, certains diront qu’on peut aussi bosser, ça occupe. Certes. Mais comment s’occuper quand on bosse à la vitesse de la lumière (même en prenant l’option escargot mort), qu’on a pas accès au Net sauf via son téléphone (une batterie ça se vide, sachez-le), qu’on n’aime pas ses collègues (et c’est réciproque), qu’on ne peut pas mettre son casque de MP3, qu’on bosse dans un open space et qu’on a facile 5 à 6h à tuer ?

Pas de panique, j’ai des idées…

  • On peut faire une bataille navale via netsend avec John, le collègue sympa situé 4 étages plus bas. Chances de se faire griller = 2/5, le truc étant de ne pas envoyer le message à tout le monde…

 

  • On écoute les conversations rarement passionnantes des collègues et on les compile sur Facebook pour amuser la foule et envisager un futur best seller. Chances de se faire griller = 1/5. Il vous faut un compte ultra privé avec des gens qui vous aiment suffisamment pour ne pas envoyer des captures d’écran à votre direction.

 

  • On joue à Chifoumi avec soi-même. Ce qui a l’inconvénient de son avantage : ok, on est certain de gagner la partie mais on risque de se lasser assez vite (sauf en cas de schizophrénie avancée). Chances de se faire griller = 0/5. Vos collègues vous prenant déjà pour une ou un barjot, il est probable que personne ne s’en aperçoive.

 

  • On pense à M. Tabac. Ben oui, il faut du rêve dans cette vie ! Chances de se faire griller = 0/5, que vous preniez l’air vide ou concentré, c’est un peu la même chose pour le monde qui vous entoure.

 

  • On urine sur les fauteuils de ses collègues parce que ça défoule. Attention à bien choisir son moment, je recommande d’attendre 17h, le temps que tout le monde parte. Bonus : à chaque jour sa chaise (sauf la vôtre). Chances de se faire griller = 2/5. Le temps qu’ils comprennent d’où vient cette drôle d’odeur et décident de se venger, il y a de fortes probabilités que vous ayez changé de job…

 

  • On sextote. Si si, c’est possible et c’est amusant. Du moins si on vous répond. Sinon, il reste l’option « 1er avril », on passe en appel masqué et on compose des numéros au hasard. La grosse poilade. Chances de se faire griller = 1/5, si par hasard quelqu’un décidait à squatter votre dos ou si, par mégarde, vous oubliiez votre téléphone sur le bureau (les gens sont si malveillants).

 

  • Regarder le ciel tout gris, voir un petit coin de ciel bleu et sourire béatement. Des fois, la vie c’est beau même en enfer. Chances de se faire griller = variable, tout dépend si vous êtes à côté de la fenêtre ou pas, auquel cas ça peut être bizarre.

 

  • Multiplier les pauses pipi. A force, vous aurez peut-être la chance qu’on vous renvoie directement chez-vous consulter le médecin. Chances de se faire griller = 4/5. C’est flagrant au bout d’un moment…

 

  • Jouer à Candy Crush Saga sans le son. Personnellement, je le déconseille. Autant le sexto est discret, autant les couleurs vives attireront le regard de vos collègues. Chances de se faire griller = 5/5 (testé, désapprouvé).

 

  • Se faire les ongles. Ben oui, autant que ça soit utile et créatif. Sauf que… Chances de se faire griller = 5/5. La lime ça fait du bruit et le vernis ça sent. Open space on a dit !

 

  • Faire des abdos. Quitte à passer 8h par jour au taf, autant en profiter pour se sculpter un corps de rêve. On inspire en profondeur, on bloque, on contracte, on expire et on recommence pendant 1h. A vous la tablette de chocolat. Chances de se faire griller = 1/5, plus si vous soufflez comme un bœuf.

 

  • On lit. L’instruction et la culture sont la clé pour une vie spirituelle riche (en dehors du bureau). Chances de se faire griller = 5/5. Le livre étant un outil peu usité de vos collègues, nul doute qu’ils le remarqueront de suite. Oui, même si c’est Public ou Closer, car là, ils vont s’agglutiner derrière vous pour connaître les derniers potins. L’horreur.

 

  • Papoter avec ses collègues. Non, je rigole…

Bien sûr, je suis certaine qu’il y a un tas de choses à faire autres que celles sus mentionnées comme s’initier à la magie noire avec l’agrafeuse, devenir accro aux M&M’s, chanter Earth Wind and Fire en boucle dans sa tête ou réfléchir à la paix dans le monde…mais le mieux n’étant pas tout simplement de chercher un autre travail ?

L’Apec est mon nouvel ami !

Rendez-vous sur Hellocoton !
  • que faire quand on sennuie au travail
  • que faire quand on s\ennuie au travail
  • ennui au travail que faire
  • que faire quand on s\ennuie
  • que faire quand on sennuie au bureau
  • que faire quand on s\ennui au travail
  • comment s\occuper au travail
  • que faire au travail
  • s\occuper au travail
  • comment soccuper au boulot quand on a rien a faire

Laisser un commentaire

  1. Tiens ? Ça existe toujours, ça, l´APEC ? Je pensais que ça avait pu être fusionné dans les boyaux de Popaul lors de la disparition de l´ANPE. Cela dit, je ne me suis jamais demandé quel était son statut.

    Ya pas moyen de brancher le téléphone sur une prise ou un ordinateur pour le garder chargé ? Ça ne doit quand même pas être interdit, si ? Et donc, Nain Ternet toute la journée.

    Sinon, pour passer le temps :

    – déclencher l´alarme incendie

    – déclencher un incendie (quand plus personne ne fait attention à l´alarme incendie)

    – demander plus de travail (histoire de se faire encore plus haïr par ses collègues)

    – partir plus tôt (encore de la gestion du travail débile : si le travail requis est fait en temps et en heure, quel est l´intérêt de respecter des horaires rigides ? )

    • Oui ça existe mais tu ne peux pas y aller si Paul ne t’y envoie pas (sauf si tu es jeune diplômé). Partir plus tôt non hélas mais ton histoire d’incendie m’intéresse !

      • Comment se fait-il que ce branquignol de Popaul ne t´y ait pas envoyé plus tôt vu ton profil ? Surtout qu´à 18 ans, tu es forcément jeune diplômée.

        Pour les alarmes incendies, ´faut pas se faire griller en les déclenchant (´tention aux caméras de flicage). Et après, pour l´incendie, penser à utiliser un accélérant avant de le déclencher.

  2. J’ai quitté un job rien que pour ça, dans les journées de 8H je m’emmerdais durant 7H minimum et j’avais accès à internet… Mais au bout de quelques jours, tu as vite fait le tour… Tu as essayé la lecture numérique sur ordi, sinon ? Une petite fenêtre masquée et hop, tu bouquines :)

  3. Ah oui quand même…. Moi je suis dans un bureau en solo et rien que quelqu’un qui passe derrière mon ordi, ça m’énerve lol. Je n’ai jamais connu l’openspace, mais du coup ça ne me tente pas… Punaise, même si ça ne t’aide pas, je compatis !

  4. j’étais mdr mais sans déc je ne comprends pas le concept de payer qqun pr qu’il se fasse chier … soit le payer à rien faire !??!? ils st graves les mecs quand même ! et tu es tombée chez les ploucos ??? ils ont des QI d’huître c’est ça ?

  5. Testé et approuvé : venir au bureau avec un énorme havane et partir « pour une pause cigarette ». Ca prend tellement de temps qu’on peut voir passer deux fois les mêmes personnes au fumoir !

  6. moi aussi je me fais chier , mais besoin de la paie a la fin du mois.
    Au fait y’en a beaucoup qui se font chier au boulot , mais personne ne dit rien , ils font semblant…