Série de Chats : le tigre !

8 avril 2011

J’ai 4 chats, cela signifie 4 articles !

Comme nous avons déjà vu Winston, je vous présente le chat n°2 : Brooklyn.

 

DSCF2645

 

Brooklyn a 4 ans (il est du 29 septembre) et il a tout du chaton. Il a une bouille de chaton, il est joueur comme un chaton, il est collant comme un chaton et il est frileux comme un chaton.

 

Pourquoi un deuxième chat alors que Winston était déjà toute ma vie ? Hum…un mauvais calcul de base ! D’une part, je fantasmais sur l’idée de deux chats jouant ensemble, jamais malheureux tant qu’ils sont deux, partageant tout…j‘avoue, je voulais offrir un jouet à Winny pour qu’il ne s’ennuie pas ! D’autre part, j’avais envie d’un chat qui fasse des câlins (oui comme dans les films), et, avec Winston, c’était mal barré.

 

Ni une ni deux, j’ai fait le tour des forums et associations. Il était entendu après notre chartreux pure race (notre folie), de sauver un chat dans le besoin. Via l’association La Main à la Patte, je suis tombée sur Brooklyn…un vrai coup de foudre !

 

Il s’appelait Gamin alors…il avait 10 semaines et il boitait ! Ce malheureux chaton de 7 semaines environ, avait été jeté d’une voiture en marche, sur une nationale très fréquentée, au bord d’une forêt. Heureusement, le camion de derrière s’est arrêté et a récupéré le pauvre petit…On ne sait pas trop ce qu’il avait, mais il était blessé à la patte et a dû porter une attelle pendant de nombreuses semaines, nul ne pouvait dire s’il remarcherait un jour normalement. On ignore encore si c’est le choc de son abandon qui l’a blessé, ou s’il a été abandonné à cause de ça.

 

Depuis, Brooklyn a une peur panique de l’abandon ! On ne l’aime jamais assez fort ! il déteste le froid aussi.

 

DSCF4065

 

Je me souviens de son arrivée à la maison. L’association nous l’a amené et je suis restée près de Winston pour éviter toute confrontation brutale. La cage s’est ouverte et Brooklyn s’est précipité illico dans la litière ! Winston, mort de trouille, m’a mordue et s’est sauvé dans la chambre. Il a mis 6 mois à nous pardonner et a accepter qu’on le caresse, je m’en suis voulue d’une force devant sa détresse !

 

Puis, Brooklyn est venu vers nous, nous l’avons pris dans nos bras et il s’est endormi en ronronnant. Il aurait fallu me tuer pour me reprendre mon chat !

 

Pourquoi Brooklyn ? Tout simplement parce que New York est ma ville préférée, que j’y allais très souvent et que je rêve d’y vivre.

 

C’est un chat facile à vivre, qui ne demande qu’à aimer et à être aimé. Ce qui le rend un peu possessif ! Jaloux de Winston, il n’a de cesse de lui montrer qu’il est prioritaire sur tout. Winston dort tranquille sur un carton…Brooklyn va prendre sa place. Je fais un câlin à Winston, Brooklyn le mord pour qu’il dégage. Winston dort en boule sur le canapé, Brooklyn essaie de l’étouffer avec son postérieur. Ce sont des frères ennemis !

 

Au début, Winny se laissait faire. J’ai fini par comprendre pourquoi : il a une peur panique des chatons ! Par la suite, il n’hésitait pas à lui mettre sa raclée et à le plumer comme un canard (il est chauve derrière les oreilles…)

 

Ce qui n’empêche qu’ils sont très complices dans les bêtises et dans le froid ! Dès que le temps se raffraichit, Brooklyn va se coller contre Winston pour une sieste agréable (vive l’Hiver !).

 

Hormis ce côté possessif, Brooklyn est une crème, qui m’aime. Il me glue dès que possible et me regarde avec des yeux d’amour à faire fondre un ours polaire. C’est mon bébé. D’ailleurs, il miaule dès qu’il ne sait pas où je suis, il m’appelle !

 

Ce que j’éprouve pour Brooklyn est très différent de ce que je ressens pour Winny. Winston, c’est MON chat. Brooklyn…c’est plus physique ! J’ai besoin de le toucher, de l’avoir contre moi, de le protéger, de le rendre heureux. Une anecdote qui fait peur ? Quand il était chaton, je n’avais qu’une envie, le toiletter comme une maman chat, afin qu’il ressente tout l’amour et toute la sécurité dont il avait besoin ! Je n’ai ressenti ça avec aucun autre chat à ce jour.

 

DSCF2647

 

Brooklyn est toujours de bonne humeur, toujours partant pour un câlin, mange ce qu’on veut et me regarde comme si j’étais une déesse (en quoi il est perspicace).

 

C’est également le roi du saut ! Une anecdode en passant. Quand il était tout petit, il avait du mal à sauter sur certains endroits. Une fois, en pleine nuit, attirée par un bruit répété, je suis allée le voir dans le salon…il s’entraînait à sauter pour réussir à aller de plus en plus haut ! C’est qu’il est téméraire et pugnace mon chaton, même avec 3 pattes.

 

DSCF2495

 

Brooklyn, c’est mon petit tigre ! Déjà il est tigré (tacheté par endroit). Il a aussi une vraie gueule de tigre (beige, roux et blanc) avec des yeux verts surlignés de noir ! Il est courageux, joueur voire hyperactif, c’est un bon chasseur, il aime courir et surtout il a la grâce !

 

DSCF1994

 

Sa patte folle ? Tout va bien ! A force d’aller chez le véto, tout s’est remis en place, il ne boite plus !

 

Brooklyn, comme Winston, a plein de petits noms : Boubou (le plus courant), Chaton, Chaton à Maman, ma petite caille (quotidien), mon Bébé, Tu fais chier, le cabri, Câlin !

 

Il a également son caractère, il aime des choses et d’autres moins (et je vous déconseille de vous tromper, ça l’énerve).

 

Il aime : MAMAN ! Les câlins, Papa, dormir, dormir sur Maman et Papa, dormir près de l’oreiller de Maman, empêcher Maman d’aller travailler (là, il est très heureux), les radiateurs, les jouets qui font courir, la sécurité, regarder Maman prendre sa douche, les câlins dans la baignoire et la levure.

 

Il n’aime pas : Winston, l’absence, le froid, une litière qui pue, tout ce qui peut voler l’amour de Maman, le bruit, le stress (il est toujours aux aguets et saute au moindre doute)…

 

C’est également un chat qui a du mal à se décider, il ne sait jamais ce qui est le mieux, donc il prend son temps. Il est très sensible. La preuve ? A l’arrivée de Nahla, il est devenu anorexique ! Heureusement, ça s’est bien passé (mais j’ai eu peur !). De même, dès qu’il est malheureux, il le fait savoir en étant malpropre (en pissant dans mon lit). Ce n’est donc pas tous les jours facile…Mais Boubou c’est mon rayon de soleil.

 

Je suis contente d’être au chômage rien que pour ces moments où il se colle contre moi en me ronronnant « Maman je t’aime » !

 

DSC00135

Rendez-vous sur Hellocoton !