Superman’s dead !

18 septembre 2011

Superman1.jpgExceptionnellement, pas de RDV dominical aujourd’hui, je suis rentrée trop tard pour ça (et je n’ai pas deux heures à tuer). Mais demain, c’est promis !

 

En revanche, j’ai une nouvelle bien plus importante à vous communiquer. J’ai trouvé ma Krytonite ! Hier, j’ai mangé…des figues !

 

Je vous en avais parlé lors d’une interview du mercredi, j’adore les figues. Et ça faisait plus d’un an que je les attendais. Bien sûr, cela était fortement déconseillé avec ma poche. Mais les tomates aussi…Or, je mange quand même un peu de tomates.


Mais là, je dois l’avouer, la figue m’a tuer !

 

Au lieu de changer tout mon appareillage de poche une fois tous les trois jours, je l’ai changé non pas une, non pas deux, non pas trois…non pas quatre non plus ! Cinq fois d’affilé !!! Je ne vous raconte pas le bordel, le stress et l’odeur !

 

Cela a commencé doucement par une fuite de poche…en pleine rue ! Aaaah la joie de voir une grande tache marron s’agrandir sur le t-shirt et la jupe, et voir dégouliner le contenu le long des jambes jusque sur les ballerines ! La prochaine étape ? Je m’urine dessus pour que toute la ville sache combien je suis classe !

 

Ensuite, je n’ai eu de cesse de guetter la fuite, mais celle-ci m’a toujours eu par surprise. Un liquide (très liquide) gris qui se fraie un chemi n sous l’appareillage et transforme la poche en Chutes du Niagara (au moins je voyage, c’est joli). Pourquoi gris ? Parce que la figue après digestion c’est gris ! Au moins j’en vois de toutes les couleurs.

 

La bonne nouvelle c’est que j’ai découvert que l’instestin était la meilleure centrifugeuse du monde ! Il vous suffit d’absorber une figue (sans bruit de moteur désagréable, juste des « mmmm » et des « aaaaaah ») et une heure après l’intestin extrait le jus qui coule en premier (et s’infiltre) puis la pulpe (rhaaa la pulpe de figue et ses petits grains qui sort sans s’arrêter…une fois que vous avez retiré la poche pour nettoyer ! Que du bonheur). De là à sortir un livre de recette « Je cuisine avec mon intestin » il y a un pas que je n’ose pas franchir (mais s’il y a un marché, je vous jure que je me lance).

 

Tout ça pour dire que ma journée/soirée/nuit fut assez pénible. Et que mon intestin tire et brûle. Bref, je suis morte et je ne marche pas vite.

 

Avis aux Super Vilains, si vous voulez m’achever, une figue fera l’affaire ! Sur ce je vous laisse, je vais tester la pastèque !

Rendez-vous sur Hellocoton !