Toi Lecteur

21 mai 2014

Little child play with book and glassesUn blog n’existe que parce qu’il y a deux personnes : une pour l’écrire et une pour le lire, l’une ne va pas sans l’autre. Forcément, tu te doutes Lecteur, je suis celle qui écrit. Pourquoi, la question a été maintes fois traitée et par pur narcissisme me semble la réponse la plus crédible (ok, ça fait aussi partie de mon plan pour conquérir le monde). Donc pour changer, je vais te parler de toi, Lecteur.

Toi qui passes de temps en temps, parfois plus souvent, voire tous les jours. Comme ça, par hasard, par habitude ou juste pour savoir si je vais bien sans avoir à le demander. Lire un blog, c’est facile, rapide, on le fait quand on veut, quand on le sent, cela donne un sentiment de contact offert tout en restant dans la sécurité du virtuel. On s’implique pour de faux mais on s’intéresse pour de vrai.

Tu viens parfois via ton ordinateur, au bureau, dans ta bulle quotidienne lové dans ton canapé, via ta tablette, ou même dans le métro via ton téléphone, tu le sais, où que tu sois, quel que soit le moment de la journée, je suis là, je ne bouge pas, tu sais où me trouver. Des fois, tu as envie de me parler, de me dire ce que tu penses et savoir ce que je pourrais te dire à toi, l’unique, mais souvent tu ne fais que passer, tu découvres les derniers articles et tu reprends le cours de ta vie… Tu penses probablement que je ne le vois pas, mais je donne de l’importance à chacun de tes clics. Où, quand, comment, pourquoi, je ne l’ignore pas, je note chacune de tes visites avec le sourire même si je ne te l’ai jamais avoué pour ne pas t’effrayer (j’ai même parfois prétendu le contraire à chaque « Ah bon ? » à chaque fois tu admettais m’avoir lue au détour d’une conversation).

En revanche, quels sont les sentiments qui t’animent à chaque clic, je l’ignore…Viens-tu par ennui et mes écrits arrivent-ils un peu à te distraire ? Te faire réfléchir ? T’ennuient-ils un peu plus ? Viens-tu au détour d’une mauvaise journée à la quête d’un sourire ? Est-ce que j’y parviens seulement ?  Viens-tu par simple curiosité ? Savoir si la galère navigue toujours ou si elle a touché un iceberg ? Ou viens-tu car tu cherches des réponses à tes questions ? (Vu les requêtes Google, je me dis que ton principal sentiment à la lecture est la déception). Quant à revenir régulièrement, mystère, ça me dépasse parfois…

Il m’arrive de penser à toi à l’occasion. De me demander ce qui te ferait plaisir ou ce qui te serait utile. Savoir ce qui pourrait te toucher ou provoquer tes éclats de rire. Quoi dire pour te faire revenir…Te donner un peu de moi sans trop en donner. T’accompagner à ma façon sans être intrusive, une sorte de compagne du web (et ta future reine).

De l’autre côté de l’écran, j’essaie de te connaître, de te comprendre, de partager mon univers en espérant que tu t’y retrouveras et te revoir jour après jour. Ta présence me rassure mais tes petits mots me comblent, même si parfois tu n’oses pas ou ne sais pas quoi dire.

Qui que tu sois, si tu lis ça, je voudrais seulement te dire

Merci d’être là !

Rendez-vous sur Hellocoton !