Tu es pompier ? Tu m’intéresses !

28 février 2012

Les-pompiers-sexy-pour-la-bonne-cause_reference.jpgParce que Pasd’Bol sera toujours Pasd’Bol (avec un côté désormais « Pasd’Bol se plaint alors que sa vie ressemble enfin à quelque chose »), j’ai une petite anecdote très récente à partager avec vous.

 

Bon, j’aurais pu vous prendre celle d’hier matin. Celle où le réseau informatique de mon taf m’a purement et simplement éjectée sans raison. Verdict : je n’existais plus et ne pouvais ouvrir mon PC et accéder à mes données. Comme j’ai dit à l’informaticien « Bonjour l’intégration ! Y a un message caché ? », ce qui l’a bien fait rire. Au bout de deux heures à regarder un écran noir, tout est revenu dans l’ordre.

 

Non, mon anecdote est plus drôle !

 

La semaine dernière, j’étais crevée et j’avais faim. J’ai donc fait ce que toute personne hyper motivée et raisonnable aurait fait : j’ai commandé une pizza !

 

Hier, j’étais un peu moins crevée et je recevais une personne à manger (en l’occurrence M.Pasd’Bol. On ne s’emballe pas, rien de sentimental ou de sexuel là-dedans, juste des relations amicales basées sur l’amour de nos chats). J’ai donc acheté une pizza au Monop. Ben oui quoi, c’est moins cher !

 

Je préchauffe mon four et nous allons prendre l’apéro devant le JT (je sais, je serais nulle à un Dîner Presque Parfait…quoique, mon animation suivante fut topissime !)

 

Je trouve que l’odeur est bizarre, mais cela fait un moment que mon four sent le poisson (depuis que j’ai fait du porc en croûte, tout est normal), je ne me tracasse donc pas.

 

Puis je pense en salivant à ma pizza. Puis je repense à la pizza de la semaine dernière. Ca y est, ça me revient ! Je regarde mon four qui a une drôle de couleur même de loin ! Je cours…j’ouvre…trop tard, le feu s’est déclaré ! Des flammes de la taille d’un bras s’élancent dans la cuisine. Heureusement, M.Pasd’Bol, renversant le contenu de ma poubelle sur le sol, remplit celle-ci d’eau et en jette partout.

 

Résultat, le four s’éteint, le sol est jonché d’ordures puante, il y a une flaque de la taille d’un lac dans ma cuisine et j’ai réinventé le désodirisant (« Fumée Toxique, pour les intérieurs de la mort »). Et mon four ? Je ne sais pas s’il a survécu. D’ailleurs, je n’ose pas l’ouvrir…

 

Tu as compris, Lecteur, j’avais laissé l’emballage avec le reste de pizza dans mon four adoré avant de l’oublier toute la semaine. Quelle nouille ! A moins que ça ne soit M.Pasd’Bol qui me porte définitivement la poisse ?

 

Moralité : la gourmandise est un péché capital…demain je me mets au régime !

Rendez-vous sur Hellocoton !
  • photo pompier humour