Tu seras régimeuse ma fille !

18 mars 2012

bigmac1.jpgEh oui, une fois fini notre apprentissage des contes de fée, du prince charmant à venir et du « regarde bien maman comment elle fait le ménage et range la maison », notre apprentissage suivant en tant que fille, c’est le régime. D’ailleurs, ça semble si normal et naturel que certaines mères collent leur gamine au régime bien avant leur premier Starclub ou Jeune et Jolie ! Il faut le savoir, passé 11 ans (soit l’entrée au collège), avoir des rondeurs de bébé (qui partiront toutes seules avec l’âge) est devenu un crime. Du coup, on se refile cette pratique barbare de mère en fille (et c’est une histoire sans fin…on est loin du film sympa avec le dragon).

 

Vous l’aurez compris, j’ai une longue pratique de régimeuse. Ok, c’est devenu de plus en plus nécessaire (tu connais le yoyo ? Non pas le rouge avec Coca dessus qui fait de la lumière quand tu le déroules…celui qui te bouffe !) même si le tout premier que j’ai fait ne l’était pas. Bon, et avec ma boulimie par dessus, j’ai définitivement rejoint le clan des psychopathes de l’alimentation. Il faut le savoir, le seul moyen pour garder la ligne, c’est la stabilité ! Dans tous les domaines, sinon, tu pars en sucette (et dans le paquet de sucettes tant qu’à faire).

 

Ok, j’ai eu le chômage, les CDD, l’incertitude…Mais j’ai surtout eu l’endométriose. Encore que, jusqu’à l’opération, j’ai pas mal perdu (même si j’étais alitée 6 jours sur 7 pendant 8 mois), surtout avec la ménopose artificielle (je serai une bombe à 50 ans !). Seulement, je n’avais pas prévu les médocs qui font gonfler (si quelqu’un connaît celui qui fait dégonfler, je prends !). J’ai dû prendre pas loin de 20kg avec cette saleté. Mais bon, ce n’était pas trop le moment de régimer, mon corps était trop meurtri.

 

Depuis, on peut dire que la stabilité, je l’ai ! Plus de stress sentimental (la solution fut radicale mais efficace), un job en CDI (tip top), des chats en forme, la santé qui commence à revenir… Tu vois où je veux en venir, Lecteur ? Oui, j’ai repris le régime ! La seule chose qui me manque pour être bien, c’est mon corps de déesse ! (ce n’est pas de la prétention, je suis très appétissante en taille 36). Et pour le retrouver, ben y a du boulot. Du coup, je régime.

 

Des régimes, j’en ai fait des tas ! Tellement, que je peux te donner des cours si tu veux ! Comme toute régimeuse qui se respecte, je sais comment maigrir, je connais toutes les ficelles (j’ai envie de pain, là). Ce qui ne m’empêche pas d’essayer toutes les conneries en vogue.

 

Mon nouveau régime, je le tiens d’un mec super connu qui se lance des défis complètement crétins et a souvent bousillé son corps. Et son régime (lui aussi a tout fait) qu’on se refile sous le manteau, c’est le seul qui semble avoir marché. Après tout, pourquoi pas moi ?

 

Bref, l’idée est de jouer sur le taux d’insuline. Je ne mange que des protéines (non, ce n’est pas Dukan…j’ai fait et c’est nul), des légumes (même de l’avocat si je veux) et des légumineuses (à moi Chili con Carne !). Et je renonce à tout produit laitier ou sucre (même fruit…m’en fous, j’ai des légumes). Mais, et c’est ce que j’aime, une fois par semaine, j’ai le droit à « tout est permis, vas-y, fais-toi plaisir, mange ce que tu veux à outrance, bourre-toi la gueule si tu veux, on s’en fout ». Ca peut sembler extrême, mais ça perturbe beaucoup l’insuline qui, de ce fait, destocke en masse. Et mine de rien, ça marche. Je suis en train de pulvériser le bourrelet du dos (son pote, le bourrelet du dos bis étant décédé la semaine précédente).

 

Donc, mon binje food day à moi c’est le samedi. Or, ce samedi, ben je bossais. 12h coincée sur un stand sans même une pause déjeuner. Du coup, je me suis lâchée sur le buffet (je sympathise toujours beaucoup avec les maîtres d’hôtel, ils me donnent tout ce que je veux). Mais…j’avais quand même envie d’un jour à moi. Donc, j’ai décidé d’un jour plaisir bis, tout en sachant que c’était le mal (je ferais une taille 38, je culpabiliserais moins pour mon 36…j’en suis pas là, le chantier est énorme).

 

Aujourd’hui, je suis donc allée chez mon pote le clown qui fait peur (celui qui m’imagine dans les égoûts a une bonne culture mais se trompe de clown). J’en bave d’avance !! Je fais des interdis, c’est bon la honte ! Surtout avec plein de fromage dedans.

 

Je rentre chez moi…en plus de ma bouche, mes yeux aussi sont devenus tout mouillés…

 

Las ! La personne chargée de mon précieux sac à emporter avait mal mis le couvercle de mon Sprite ! Du coup, tout était innondé. Et je vous assure que le Mac au chèvre avec un pain détrempé au Sprite, ben c’est pas bon ! (je l’ai payé, je l’ai mangé) Et c’est froid. Les frites non plus ne se marient pas bien avec une boisson à bulles. Ou les nuggets.

 

Désormais, je le sais : le régime est la seule voie à suivre ! Pas de doute, c’est mon destin !

 

On finit toujours par être puni par là où on a péché !

Rendez-vous sur Hellocoton !
  • histoire d une regimeuse