Un an après…

27 février 2012

1an.jpgPfiou, comme le temps file ! Qui l’eut cru ?? Pas moi ! Il y a un an je publiais mon premier article !! Happy Birthday to me et VMG !!

 

Je m’en souviens encore. Je ne comprenais rien à la blogosphère, je n’avais aucune copinaute, j’étais un peu au fond du gouffre et je n’avais qu’une envie : qu’on m’entende enfin.

 

Il y a un an, j’étais en colère mais pas que, j’avais peur aussi, et, pire que tout, je me sentais enfermée dans un cercle infernal. De la colère contre Pôle Emploi d’abord, qui non seulement accumulait les erreurs, me privant ainsi d’allocations pendant 8 mois, mais surtout me traitait avec un mépris inacceptable. De la colère aussi contre la lâcheté de MEX, qui a dû oublier la notion de respect et d’humanité après notre divorce. Et colère contre ma vie qui n’avançait plus depuis trop longtemps.

 

De la peur aussi, avec la découverte de cette maladie pourrie qui m’a volé un an de ma vie, m’imposant dans la douleur cette triste réalité : sans la santé tu n’as plus grand chose. La peur aussi de ne jamais retrouver de travail à force de multiplier les médailles d’argent en entretiens d’embauche (je compte suggérer cette nouvelle discipline aux JO), de tomber au RSA, de ne plus vivre sans morphine…

 

Trop de choses à gérer à l’époque et le besoin de l’évacuer d’une façon ou d’une autre, de le crier assez fort pour que ça change.

 

Ca a pris du temps, mais en un an, tout est différent.

 

Je me sentais seule, incomprise (quand tu as des douleurs pareilles, personne ne peut comprendre sans l’avoir vécu), un vrai boulet pour mes proches, sans espoirs, rêves ou avenir. J’avais bien ma blonde, mais ce n’était pas réellement épanouissant autant pour lui que pour moi. La mauvaise personne au mauvais moment ? Ou tout simplement trop de galères ?

 

Avec ce blog, j’ai découvert que la vraie richesse était dans l’amitié. L’amitié et l’amour de mes proches et amis intimes, mais aussi de nombreuses personnes, que je n’ai pas toujours rencontrées, qui font désormais partie de ma vie. J’ai découvert aussi une vraie générosité et un soutien dans lequel j’ai puisé la force et l’envie de me battre sans baisser les bras.

 

Depuis, la roue a tourné. Ok, ça ne fait qu’une semaine, mais ça mérite d’être noté !

 

Mes douleurs sont parties en même temps qu’une partie de mon intestin, la poche est finalement restée un temps ridicule et supportable (c’est quoi 6 mois dans une vie ?), j’ai cessé de voir Pôle qui a eu la bonne idée de me radier pour cause de maladie, j’ai maigri, grossi, maigri un peu, repris beaucoup, affiné mon style, enrichi ma vie sociale, appris la réalité du mot deuil, décidé d’aller de l’avant vaille que vaille…

 

Il y a un an, je ne croyais plus en grand-chose, juste en la survie. Depuis un an, je revis. J’ai retrouvé un travail en CDI (et pas un truc pour bouffer, un vrai job intéressant), j’ai arrêté une relation qui ne me rendait pas vraiment heureuse, j’essaye de voir le positif en toute chose, je n’ai plus de nodules dans le corps, je n’ai plus peur de la vie et j’ai décidé de croire que je pouvais créer mes propres rêves et faire de ma vie ce que je voulais qu’elle soit.

 

Bon, je ne vous cache pas qu’il n’y a pas de cadeau pour fêter ça. Pour mon bloganniversaire, j’aimerais faire quelque chose de différent. J’aimerais savoir…Vous, oui, vous tous qui avez suivi toutes mes aventures, à votre avis, elle est comment Pasd’Bol ? Je ne parle pas que de physique hein. Mais à votre avis, Pasd’Bol c’est qui, quelle image et quelle personnalité me donnez-vous ? Je pense que ça peut être marrant de savoir (et de fliquer ceux qui m’ont vraiment lu !)

 

On gagne quoi ? Toute ma sympathie et ma bénédiction sur 1 000 générations, c’est déjà pas mal !

 

Il y a un an, j’étais Pasd’Bol, maintenant je suis enfin moi…

Rendez-vous sur Hellocoton !