Un Génie, Deux Associés, Une Cloche…

18 avril 2011

4391545-or-parmi-les-blancs-d-39-oeufs-avec-des-oeufs-coqui.jpgJe te l’ai dit, Lecteur, j’ai longtemps cru au Père Noël. Je porte encore son deuil aujourd’hui…

 

Je croyais donc au Père Noël…mais pas que ! En effet, je croyais mordicus qu’une petite souris m’échangeait mes dents contre des pièces et que des cloches venues du Vatican m’apportaient des chocolats à Pâques. Comme le Père Noël, j’y ai cru trèèès longtemps. D’ailleurs, je dois avouer que c’est Maman Pasd’Bol, elle-même, qui s’est vue contrainte de me révéler la vérité concernant la souris et, ce, bien après mon traumatisme de Noël. Je précise aussi que j’ai perdu ma dernière dent de lait vers 13-14 ans…

 

Mais bon, il y a des mensonges auxquels on refuse de renoncer, même si au fond de nous…on sait !

 

A l’approche de Pâques, je me sens, soudainement, bien nostalgique et j’ai une pensée émue pour les cloches de ma jeunesse que j’aimais tant (et qui étaient tellement généreuses). Comment n’ai-je pas compris plus tôt le mensonge ? Il n’est pire aveugle que celui qui ne veut pas voir. Pourtant, chaque année à la même date, j’avais l’obligation de rester enfermée dans ma chambre jusqu’à midi (soit disant pour que mes parents puissent préparer tranquillement la table et le repas…oui on célébrait bien Pâques chez nous, souvent la famille venait) et j’avais beau me contorsionner sur ma fenêtre, je n’ai jamais vu la moindre cloche passer dans le ciel, et dieu sait qu’elles sonnaient fort ! Tout bêtement, je me disais qu’elles passaient super haut et étaient très rapides ! Cte gourde !

 

Depuis, j’ai comme un goût amer à l’approche de Pâques. Je les aimais bien ces cloches, elles m’étaient sympathiques et surtout rendaient cette histoire de chocolat bien plus festive ! Du chocolat magique, avouez que c’est tout de suite plus fun, non ?

 

Mais la conclusion de cet article ne réside pas dans la perte des rêves d’enfant (ou de garder son âme d’enfant ou rien de ce genre). Car, en y réfléchissant bien, j’ai compris quelque chose.

 

On pourrait penser que j’étais un peu crétine étant enfant (c’est permis). Au contraire, on pourrait également penser que j’étais une bonne nature, innocente et encline au rêve. En fait, tout m’irait. MAIS LA VERITE EST TOUTE AUTRE !!! Ainsi, dès ma prime jeunesse j’étais prête à croire ce qu’on voulait tant que ça me rapportait quelque chose !!!!!!

 

La vérité sort toujours de la bouche des enfants ? Peut-être, mais pour l’enfant que j’étais, elle sortait surtout du portefeuille de mes parents !

Rendez-vous sur Hellocoton !
  • chocolat paques chez galere