Une nouvelle routine cheveux !

26 février 2013

beaux-cheveux.jpgAvoue que je t’impressionne Lecteur. Trois semaines que je bosse et je commence enfin à retrouver mon rythme ET à aller au sport. Bon ok, j’ai un transfert de blog à effectuer, je sens que je vais morfler pour être au point d’ici 2 semaines…

 

Bref, vous noterez mon sérieux. Et c’est là que j’annonce (dame de trèfle prend le valet de coeur) : j’ai des cheveux qui sentent la fleur (c’est presque violent).

 

Eh oui, j’ai changé un petit truc à ma routine capillaire, ce qui explique ces effluves inédits dans les poils de ma tête. Bref, j’essplicacionnes (je deviens bilingue neu neu). Parfois, ça peut surprendre mais c’est vrai, je me lave les cheveux. J’en profite aussi pour laver le reste du corps mais là n’est pas la question.

 

Je suis donc toute nue sous l’eau de la douche (ça se sent que j’essaie d’appâter le chaland ?) et je fais mousser mon shampoing solide à la noix de coco (Lush pour les beauty expertes) dans mes mains (visualisez bien la scène, on jurerait du Brian de Palma). Je lave les cheveux, je refais la même opération avec l’après-shampoing au néroli (qui coûte un bras) et…je sors de la douche pour me jeter dans mon peignoir éponge doux, doux, doux.

 

Ok, Lecteur, tu te sens un peu spolié vu le teasing de la mousse et du shampoing, limite interdit aux moins de 12 ans et d’un érotisme insoutenable, mais comprends que j’ai dû abréger les scènes. En gros, une fille à poil sous la douche fait spouch spouch avec deux produits différents, rince et sort se sécher. Je ne vais pas vous mentir, ça me prend 5mn montre en main et ça n’a rien de sexy. Mais comme je suis sympa avec les plus pervers d’entre-vous, prenez le début du paragraphe, la fin et imaginez un cryptage Canal + entre les deux.

 

Revenons à ma chevelure de rêve…

 

Il caille sévère dehors, je dois donc sortir le sèche-cheveux (et la brosse ronde pour le brushing). Mais avant ça, le pshitt pshitt qui hydrate les cheveux secs. Je vaporise généreusement (au diable la couche d’ozone, je serai morte avant que la planète ne crâme) et je sèche. Et là, surprise ! Une odeur nouvelle, incroyablement tenace, qui encadre mon visage. Je secoue la tête, mes cheveux parfument l’air de toute la salle de bain (ainsi que le couloir). Drôlement efficace ce pshitt pshitt. Il n’empêche que je suis très étonnée.

 

Des fois, mes neurones mettent un certain temps à se connecter…

 

Quelle idée d’avoir mis mon déo à côté de mon soin… (mais qu’ai-je donc mis sur mes aisselles ??)

 

Je sais Lecteur, c’est bien la deuxième fois que je confonds mon déo avec autre chose

 

…à quand le spray pour haleine fraîche qu’on rigole ?

Rendez-vous sur Hellocoton !