Une occase en or !

4 mars 2012

occasion.jpgDans la vie, on a toujours le choix entre deux choses : du neuf ou de l’occase. C’est valable pour les voitures, les meubles (on achète ça chez des antiquaires et ça coûte un bras sans pouvoir vraiment  être utile), les apparts (on appelle ça de l’ancien, mais on ne se leurre pas, c’est pareil), les fringues (vintage c’est un joli mot pour dire vieux)…et les mecs ! Ca marche pour tout je vous dis !

 

Je ne vais pas imiter (ce n’est pas possible elle a plus de talent que moi dans ce domaine particulier) ma copine la Bavarde à la recherche de son Homme Idéal. D’ailleurs, j’en profite pour vous dire qu’elle a fait son semi-marathon en 2h22min28sec et que je suis sacrément fière, même si je ne l’ai pas vue passer parmi la multitude des coureur (mais au moins étais-je là pour l’encourager, je suis comme ça moi, une copine géniale).

 

Non, pas vraiment. D’une part, parce que je ne cherche personne pour le moment. De l’autre, parce que je préfère vous présenter le genre de produit que je recherche…une fois que je me déciderai à me remettre sur le marché. Et croyez-moi, amour ou pas, l’homme est un bien de consommation comme un autre !

 

Déjà, c’est dans le titre, je ne cherche pas produit neuf. J’ai passé l’âge et j’ai donné, le dernier produit ne m’ayant donné que partiellement satisfaction. Je veux une histoire, du vécu, de la matière ! Cependant, un produit de deuxième main ne veut pas dire que je cherche de la millième main non plus ! Je souhaite un produit en état « comme neuf » ou « très bon état » certifié, pas un vieux machin que la terre entière a déjà essayé ! Occase oui, moisi non. Et comme le vrai vintage, je veux qu’il me donne le sentiment (même faux) d’être unique.

 

Donc ancien/d’occasion/vintage, ça ok. Mais, j’ai aussi mes goûts particuliers. Pour certaines personnes, rien ne vaut les produits du début du 20ème siècle. Même que parfois ça vieillit bien. Mais trop jeune dans ma tête, je vais me cantonner à un produit manufacturé de la fin des années 70. Le choc pétrolier, c’est archi-tendance et de qualité exceptionnelle. On oublie tout ce qui n’a pas connu la guerre froide, y a fraude sur les produits des années 80, ça marche pas sur la durée (contrairement au lapin Duracell). Je cherche donc une époque précise…on va dire que je suis une collectionneuse pointue.

 

Très bon état, ayant peu servi, ça m’arrangerait. Mais je n’ai rien quant à la customisation tant que c’est fait avec goût (non à l’ancre marine à gros seins et tête de loup maman forever sur le biceps droit).

 

De l’occasion peut-être, mais les connaisseurs vous le diront. Il y a des produits anciens coûtant plus cher que le neuf car très recherchés ! Je ne suis pas radine, je sais reconnaître la qualité et suis prête à y mettre le prix ! On ne chipote pas sur les bonnes choses.

 

Bien sûr, je me doute qu’il aura quelques défauts visibles, et si le produit correspond en tout point à ce que je recherche et à mon exigence en termes de qualité, je suis prête à m’en accommoder. Néanmoins, je me réserve le droit de rapporter le produit d’où il vient en cas de vice caché !

 

Mon produit doit être solide pour tenir la route, surtout si l’on doit la faire à deux pendant un moment. Et très résistant, assez pour me soutenir en cas de coups durs. Mais doux, j’insiste là-dessus ! Et assez marrant pour que je ne m’en lasse pas au bout de 5mn. Bien sûr, cela restera un produit hautement culturel me permettant d’apprendre des choses, voire qui ait du répondant. Et qu’il plaise aux chats. La dernière fois j’ai acheté un jouet avec de l’herbe à chat dedans, j’ai dû le jeter tant les chats ont détesté ! Ah, et aussi facile d’entretien et à vivre. Les trucs chiants je ne les garde pas longtemps, je suis assez feignasse.

 

Je dois être fière de mon produit, car, une fois acheté, j’aurai envie de le montrer partout. Un aspect séduisant est donc recommandé. De toute façon je ne marche qu’au coup de coeur. Je craque rarement sur du moche, surtout si ça coûte cher.

 

Sur l’acte d’achat, je veux un produit garanti pour au moins 10 ans, car il s’agira d’un engagement à long terme. Je n’investis pas à perte pour devoir enchaîner les produits de seconde zone.

 

Impératif, mon produit ne peut être vendu en multipropriété, je ne partage pas, ce sera mon bien propre et indivisible !

 

En gros, je recherche un produit sympa, original, joli, de bonne facture, très haut de gamme, sans trop de marques ou griffures, pas trop de kilomètres au compteur, attachant et digne de mes chats !

 

Bon, je sais que c’est la crise et que la demande est supérieure à l’offre, ou que les prix s’envolent. Mais j’espère trouver vite, quitte à me mettre sur liste d’attente !

 

Que celui qui vient de penser que je finirai vieille fille lève la main !

Rendez-vous sur Hellocoton !