Vade retro pervers

12 avril 2012

20070706081042 fete du slipJe sais, hier, je vous ai donné l’impression que j’étais soudainement affolée de la culotte. Je sais, c’est ma faute. Il n’empêche que je n’ai pas non plus l’intention de me tatouer « open bar » sur la fesse gauche. Libidineuse oui, fille facile non ! Qu’on se le dise, j’ai un certain degré d’exigence  (ce qui explique sans doute une lubricité insatisfaite. C’est triste, c’est dur, mais j’assume, je ne me brade pas). Autrement dit, nul besoin de m’adresser les demandes les plus extravagantes, il y a peu de chances que j’y souscrive.

 

Là, vous vous dites « après avoir allumé le Net entier, Pasd’Bol se montre sous son vrai visage, celui d’une vieille aigrie mollasse de la cuisse ». Que nenni, je reste ouverte à la rigolade. Je vous ai déjà parler de mon amour pour Paf le Chien ?

 

Toutefois, après avoir reçu un certain mail, je me suis demandé si je n’avais pas été trop loin dans mon désespoir sexuel ! Remarquez, je ne le pense pas (être une femme libérée, tu sais, Lecteur, c’est pas si facile), si j’en crois mes requêtes Google depuis la création du blog, j’ai bien souvent attiré les psychopathes du Net. Non, le problème doit probablement venir de moi tout court…

 

C’est donc mi amusée, mi horrifiée et surtout très blasée que j’ai reçu le message suivant « Vends-ta-culotte.com permet de vendre ses culottes sales pour gagner de l’argent. Et puis c’est un site marrant. »

 

J’avoue, je n’ai pas poussé le vice à aller sur le site. Parce que…MAIS BEURK QUOI !!!! Quel intérêt à ce genre de choses ? C’est sponsorisé par une marque de lessive, un incinérateur ? Remarquez, ils annoncent un site marrant, ça c’est un bon argument (après l’intro répugnante).

 

Bon, c’est à méditer quand on est pauvre et au RSA, mais maintenant que je travaille, je me dis que ma vie est ailleurs, dans la normalité quoi. Adieu pervers, je t’aimais bien. De toute façon, je t’aurais déçu, moi les vêtement sales je les passe à la machine. Ce qui fait que mon site à moi n’est pas marrant.

 

Et puis sale ou pas sale, moi je mets même plus de culotte !*

 

*Evidemment, c’est une blague (la culotte hein, pas le pervers qui m’écrit, ça c’est vrai).

Rendez-vous sur Hellocoton !
  • femme perverse vend culotte sale
  • libidineuse insatisfaite