Vents contraires

5 août 2011

eolienne.jpgLundi je vous racontais que le chirurgien que j’ai vu en urgence pour ma plaie m’avait dit que je pouvais faire autant de sport que je voulais. Je m’en réjouissais déjà même si j’étais suprise. J’ai donc fêté ça en rentrant à pied (et en me vautrant le reste de la journée dans le canapé car j’étais morte).

 

J’en parle le lendemain à mon infirmière qui se montre très étonnée. Pour elle il est trop tôt et je ne suis pas en état. Soyons honnête, cela m’a un peu contrariée…

 

Néanmoins, je dois admettre que je n’avais pas trop osé sortir plus loin que le parc en bas de chez moi, et encore, pas longtemps.

 

Désormais, je sais ce qu’il en est. J’ai préféré écouter mon corps. Cette plaie me fait un mal de chien (cicatrisation intense), j’ai souvent du mal à me lever, je peux  marcher un peu (une demi-heure à rythme calme)…et c’est tout. On va dire que c’est raté pour le sport.

 

La bonne nouvelle est que la plaie se referme bien (dans 15 jours ça devrait être quasi bon), ce qui explique la douleur intense.

 

La mauvaise, c’est que ce n’est pas là que je vais me sculpter le corps de mes rêves.

 

La leçon du jour : inutile de suivre tous les avis qu’on vous donne surtout s’ils sont contradictoires, il faut avant tout savoir s’écouter soi !

Rendez-vous sur Hellocoton !