Vice de péremption

1 juillet 2013

péremptionOuais je sais, ça ne veut rien dire. Mais c’est mon blog, j’écris les titres que je veux, même les plus bidons. Mais ce soir, je me pose en vieux yaourt (et sinon, c’est quoi cette bouteille de lait ?)

La question du soir (espoir ?) : à partir de quel âge est-on bonne à jeter au rebut ? C’est ce que je me demande depuis 5mn (longue réflexion, autant que le sexe de Christian Grey, c’est dire).

Sur AUM, on rigole souvent (ok, on se moque souvent, c’est pareil) mais parfois on déprime sec. Navritude de l’écart entre l’offre et la demande (je continue d’inventer des mots, c’est un job d’avenir). Bon, ok le problème peut aussi venir de moi, exigeante et trop jeune dans ma tête, ce n’est pas tous les jours facile. Et apparemment, j’ai commis une grossière erreur : j’ai été honnête sur mon âge (25 ans, ahem). Que je m’explicasse…

Sur AUM, certains hommes (produits, trucs, consommables, au choix), réclament absolument à être contactés en premier. Goût du risque ? Ennui mortel ? Désir d’être recherché ? Panne d’amis ? Allez savoir. Seulement une fois sur 1 000 (j’avoue, je n’envoie pas 1 000 mails même si je suis une psychopathe de l’écrit), un va accepter de répondre. Et encore. Ça exige de l’humour, du contact, mais de réponse, point. Forcément, j’en étais arrivée à me questionner sur mon sex appeal photogénique (proche du néant), la pertinence de ma description, ou même ma présence quasi divine en ce lieu. Au bout d’un moment, j’étais un peu vexée…

Mais ce soir, on m’a apporté un élément de réponse. Le vrai problème serait ma date de péremption largement dépassée.

Sans doute est-ce un peu ma faute. A force de fréquenter des gens de tous âges, de faire étonnamment plus jeune (juré, c’est étonnant), de ne pas me poser de questions particulières sur les chiffres, j’ai pris l’habitude de ne pas regarder la carte d’identité des hommes. Ok, j’avoue, ce n’est pas vrai, j’ai brisé le cœur de Théo 18 ans (je ne suis pas une cougar), et je fuis passé 40 ans (mais je suis si jeune dans ma tête ! 41 ans, le type pourrait être mon père non ? Ou mon oncle ! Bref ) ! Surtout, que je n’ai autour de moi que des personnes qui ne se posent pas non plus la question et ne me croient jamais quand j’annonce mon âge réel (qui est dans la tête, j’ai donc 25 ans). Pensiez-vous qu’en dehors de la vie réelle, les hommes étaient tous aussi ouverts d’esprit ? Que nenni (ouais, je suis une grande naïve). Sur AUM, un chiffre est un chiffre (et si j’avais su ça, j’aurais d’abord annoncé mon 95 E).

Je sais donc pourquoi mon succès qui devrait être total et interplanétaire reste coincé au sous-sol d’un immeuble glauque de cité (un peu comme ma recherche d’emploi, y a t-il un lien ? Dois-je annoncer mon 95 E sur mon CV ?). Un charmant jeune homme m’a clairement expliqué qu’à mon âge, je voudrais forcément un bébé trop vite en cas d’histoire sérieuse. J’avais dû oublier d’écrire sur mon profil « rencontre-moi et je te promets d’arrêter la pilule la semaine d’après ». Il ne me semble pas non plus avoir mis « des bébés, j’en veux plein et vite, j’adore ça »… Je ne crois même pas avoir dit que j’aimais ça (alors que j’investirais volontiers dans un grand congélateur).

Tu le sauras Lectrice (oui, je cible mon audience ce soir), passé 30 ans, tu ne veux plus faire comme tout le monde (de plus jeune). Tu ne veux pas rencontrer quelqu’un, prendre un verre ou deux, voir si le courant passe, puis voir où ça te mène en prenant le temps, apprendre à connaître l’autre, développer ou pas une histoire sérieuse en douceur et réfléchir aux vraies questions après deux ou trois ans de couple. Non, tu as une horloge biologique psychopathe qui te pousse à enfanter sous trois mois (si c’est des quadruplés, c’est encore mieux).

Tu penses que les quasi-trentenaires ou jeunes trentenaires sont curieux des personnalités, avides de rencontres, soucieux de se montrer supra ouverts (en revanche pour ouvrir les cuisses, là y a du monde) ? Bienvenue à Bisounoursland ! Bizarrement, personne dans la rue n’a songé à m’appeler mamie et m’aider à traverser la rue…

La bonne nouvelle, c’est que si je retourne sur AUM à 40 ans, j’aurai tous les septagénaires et les adolescents à mes pieds.

La ménopause comme argument de drague, ça marche ?

Rendez-vous sur Hellocoton !
  • Date de péremption
  • se faire engrosser par un inconnu