XX veut XY pour X !

11 avril 2012

infirmiere sexyAmi très proche, Lecteur puritain, Maman, je souhaite que tu fermes très fort les yeux et que tu fermes cet article tout court.

Il est temps pour moi de revenir à mon horoscope 2012. Celui-là même qui me prédisait une année torride !

Parce qu’on se le dise, oui, à 30 ans et quelques et célibataire depuis quelque temps, il est normal de vouloir que le corps exulte ! Bref, je veux du sexe ! Le sexe c’est bien, ça passe le temps, ça fait maigrir, ça fait la cuisse rose et ça serait bien dommage de s’en priver quand on est jeune et en pleine santé.

Je te vois venir Lecteur pervers…non, mille fois non je ne lance pas un appel (n’insiste pas ! D’ailleurs lis ça et tu comprendras que je ne suis pas la reine de la gaudriole, sans intention de le devenir). Loin de moi l’idée d’écumer les bars ou de poster ma photo sur Adopte un Mec. Parce que s’envoyer en l’air, même quand on ressemble à une otarie obèse, c’est pas très difficile. Mais ce n’est pas ce que je recherche.

En fait j’attire votre attention sur une des différentes émotions qui envahissent la célibataire  : le besoin de contact physique, plus ou moins sale et bestial (notez bien l’équation, plus l’envie est grande, moins l’envie d’y aller avec des pincettes se fait sentir ou comment E (envie) = M (matelas défoncé) C (cochoncetés) ²)

Au début c’est très curieux. On se demande ce qu’il se passe. Limite à s’inquiéter de virer obsédée. Ca vous prend la nuit (hâte d’aller me coucher d’ailleurs), puis dans le bus histoire d’occuper vos trajets…et à la fin c’est juste tout le temps. Au lieu de Supertramp qui chantonne dans ma tête, j’ai de la musique d’ambiance porno. C’est tellement flippant que j’en suis à booker ma place en rehab des sex addicts (c’est ça aussi la staritude).

Heureusement, entre deux réflexions (obscènes évidemment) j’ai cherché à comprendre ce phénomène assez perturbant. Est-ce le manque de tendresse qui est en train de me consummer et me transformer en monstre lubrique ? L’arrivée du printemps et une surdose soudaine de soleil ? Le fait de voir tout le monde en couple ? L’abus de Games of Thrones ? Un effet pervers du régime ? Le manque de sport ?

Puis ça m’a frappé…Et si c’était tout simplement hormonal ? De fait, la pilule a un effet inhibiteur. Or, non seulement je l’ai prise des années durant, mais depuis la maladie, j’ai même eu le doit au super combo top moumoute : ménopause artificielle puis pilule ravageuse ! Bref, on m’avait complètement bloquée chimiquement le système reproducteur. Et que s’est-il passé en même temps que l’arrêt des médocs ? Le célibat ! Forcément le retour de bâton hormonal est ultra brutal ! Merci d’ailleurs pour les sautes d’humeur ! Je suis comme un lapin Duracell sous exta !

Du coup que faire ? Reprendre la pilule ? Pourquoi faire, je suis célib’ ! Je vais pas claquer des sous juste pour penser comme une jeune fille en fleur ! Acheter un lapin ? Ouais, mais c’est pas pareil (ça manque de sueur et d’interactivité). Mettre une pancarte dans la rue ? Pfff, je ne suis pas capable de coucher pour coucher, encore moins avec un inconnu. Bref, à part le bromure ou le yoga, je ne vois pas.

Bon, en tout cas, en attendant de me remettre au sport (un VRAI sport) qui me défoulera et me donnera un corps de déesse, je vais aller me faire une petite verveine et prendre une douche…froide !

Rendez-vous sur Hellocoton !
  • vEut xy/